La longue histoire du Chic Cheesecake au champagne...

L’histoire… l’année dernière, 5 juin 2011, ma petite sœur fêtait ses 20 ans ici, en France tandis que je foulais le sol indonésien… Très frustrée de ne pas être présente en ce jour important, je me suis promis de lui offrir un gâteau d’anniversaire et une fête sans précédent pour ses 21 bougies.

D’ aussi loin que je m’en souvienne, le gâteau d’anniv tradi pour ma sœur, deux fois sur trois, ça a toujours été le fraisier : en effet, au départ, c’est son gâteau préféré mais j’ai cru sentir un sentiment assez paradoxal : une certaine lassitude bien compréhensible la fois dernière (2010) mêlée pour autant d’un certain entrain : ma sœur adore les fraises et à peu près tout ce qui constitue ce gâteau...  

En imaginant le gâteau parfait pour son anniversaire, deux idées me sont venues : d’abord un entremets trois couleurs : matcha, yahourt, fraise-framboise avec topping en rosace de chocolat. Sympa… Je l’ai gardé deux semaines en tête avant d’imaginé un dessert un peu plus osé : ce cheesecake au champagne, un peu fou qui déborde de fraises et de biscuits tout roses de Reims… La seconde idée aura eu le dessus sur la première car je l’ai trouvée plus rock, à condition de supprimer les biscuits Roses de Reims ;) …

Bon je dois au départ confesser que si bien des desserts ont été élaborés dans mon esprit, peu d’entre eux étaient des cheesecakes et vraiment, je ne suis absolument pas une pro en la matière… alors inventer mon cheesecake à moi ?! Pure folie ! Mais… mon Tamarin a volé à mon secours : quand Tamarin est dans la cuisine : tout ne peut que bien se passer et tout s’est très bien passé et je suis finalement très contente du résultat ! 


Voilà pour l’histoire de ce cheesecake d’anniversaire… Il s’agit très certainement de la recette qui remporte le prix des pires photos…  Le gâteau a en effet été servi tard … Très tard… et les photos prises en cachette dans la cuisine avec un téléphone portable...

Curcuma… et Tamarin !!

 

 

Chic cheesecake d’anniversaire au champagne et aux fraises

 


P6056617

 


Essais :

 

Avec Tamarin, nous avons fait un premier essai dans la semaine : gâteau d’anniv oblige, nous n’allions tout de même pas improviser sans filet pour le jour J… Alors verdict : celui-ci était sans les fraises, mais tous les goûteurs de la combine l’ont apprécié à une chose près : je n’ai absolument pas l’habitude de manipuler des feuilles de gélatine, ni l’agar agar… j’ai finalement choisi la première option mais que j’ai très mal dosé : le résultat est esthétique mais vraiment pas terrible, de peur que cela ne prenne pas .. j’en ai ajouté… Aïe… je sais … grossière erreur ! Mais bon : pas de catastrophe non plus, étant donné que j’avais prévu une couche assez fine et que … rappelons-le… c’est notre gâteau d’essai !

Autre petite déception, on ne sent pas vraiment le champagne, alors théoriquement, si nous réussissons le miroir parfumé au champagne, nous le sentirons plus. Et… finalement, cela donne au gâteau un petit goût très très sympa et indescriptible : c’est peut-être là tout le chic de ce cheesecake à l’ingrédient secret (dixit kung fu Panda...) ;)

                      P5296598      P5296601


Cependant, le biscuit en Oréo pour le coté apporte un vrai « plus » esthétique, il donne du chic au gâteau et une petite touche très sympa point de vue goût, bien que nous ne soyons pas fans au départ. Et le biscuit du dessous en Langue de chat fonctionne très bien aussi autant du point de vue du goût que de la texture.

Bilan : les modifications à apporter au gâteau final :

Un demi verre à vin de champagne supplémentaire à ajouter à l’appareil à cheesecake pour lui apporter plus de légèreté et un petit goût de champagne plus prononcé.

Moins de feuilles de gélatine pour le miroir qui sera d’ailleurs recouvert de fraises…



Ingrédients :

Pour le biscuit :

170g de biscuits langues de chat

80 g de biscuits Oréo ( seulement le poids des disques, sans la garniture )

75 g de beurre

 

Pour le cheesecake :

750 g de philadelphia

1 yaourt nature brassé

4 œufs

3 cuil. à soupe de cassonade

2,5 verres à vin de champagne + 3 cuil à soupe de sucre.

 

Décoration du cheesecake :

10 fraises environ

1,5 feuille de gélatine

½ verre de champagne

½ verre d’eau

1 cuil à soupe de sucre

(1 goutte de colorant jaune)

(1 goutte de colorant rouge)

 

Pour la compotée de pêches :

5-6 petites pêches

2 cuil à soupe de cassonade

 

Matériel :

Moule à charnière

Papier sulfurisé

Papier aluminium

Un mixeur

Un pinceau

 

IMG_105402

 

Préparation :

J – 2 : Préparer le biscuit et l’appareil à cheesecake

(sortir les ingrédients de l’appareil à cheesecake pendant la préparation du biscuit.)


Préparation du biscuit :

Préparer le moule : défaire le fond du moule à charnière, y placer un rectangle de papier sulfurisé, remboîter le moule de manière à laisser dépasser au moins un centimètre de papier  (pour faciliter le démoulage le jour J). Beurrer très légèrement les bords du moule.

Faire fondre la moitié du beurre.

Dans le bol du mixeur, placer les biscuits « langue de chat », préalablement coupés en deux, mixer en poudre relativement fine. Ajouter le beurre fondu tout en mixant à nouveau. Retirer du bol et réserver.

Faire fondre la seconde moitié de beurre.

Dans le bol du mixeur, placer les biscuits « Oréo», préalablement coupés en deux, mixer en poudre relativement fine. Ajouter le beurre fondu tout en mixant à nouveau. Retirer du bol et réserver.

Dans le fond du moule, verser les miettes de biscuits « langues de chat ». A l’aide d’un verre, bien aplatir et répartir le biscuit sur l’ensemble du fond et de manière homogène : il faut faire en sorte d’obtenir une épaisseur relativement similaire.

Il reste à présent les côtés du moule à garnir de miettes de biscuits Oreo : prendre un peu de miettes dans la main et chercher à les coller à la paroi du moule, en le tournant , petit à petit au fur et à mesure.

( C’est la partie la plus difficile dans la réalisation de ce gâteau, en tout cas pour nous… alors deux conseils : ne pas s’inquiéter si un peu de miettes noires tombent sur le fond beige, au contraire, le résultat n’en sera pas altéré. Ne pas chercher à faire une couche épaisse : avec une couche fine cela fonctionne très bien ! )

Placer le moule au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 160°C

 

Préparation de l’appareil à cheesecake :

Dans une petite casserole, porter à ébullition le champagne et le sucre. Laisser tiédir.

Dans un grand saladier, fouetter le Philadelphia avec le yaourt nature et la cassonade puis ajouter un à un les œufs. Intégrer ensuite, petit à petit le champagne.

 

Sortir le moule du réfrigérateur et y verser l’appareil à cheesecake. Gratter le biscuit qui dépasse sur les bords, de manière à le faire tomber joliment tout autour du cheesecake.

Recouvrir de papier aluminium ( de manière à obtenir un gâteau lisse ) et enfourner avec précaution 1 heure.  Attention : Une fois le temps de cuisson terminé, bien laisser le gâteau dans le four éteint jusqu’à complet refroidissement.  Le laisser dans son moule. Placer ensuite au réfrigérateur jusqu’au jour J.

 

P6056618

 

Jour J : Préparer la décoration et la compotée de pêches

Au moins 2 heures avant de servir :


Préparer la décoration :

Verser l’eau et le champagne dans une petite casserole, ajouter le sucre et porter à ébullition.

Pendant ce temps faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide (environ 5 min). Retirer le mélange eau/sucre/champagne du feu et laisser refroidir quelques instants : le mélange doit être chaud, mais pas brûlant pour autant. Verser alors une goutte de colorant alimentaire jaune puis une goutte de colorant rouge, bien mélanger ( facultatif). Ajouter enfin la gélatine, bien mélanger de manière à la dissoudre de façon uniforme puis laisser reposer.

Rincer les fraises avec leur « petit chapeau vert », les égoutter, retirer le pédoncule et les émincer très finement à l’aide d’un couteau.

Sortir le gâteau, toujours dans son moule à charnières et disposer les fraises sur le dessus.

Une fois les fraises disposées, à l’aide d’un pinceau, répartir la préparation à la gélatine encore très fluide, ne pas recouvrir entièrement le gâteau de préparation, la répartir avec précaution et parcimonie ( il y a eu un peu de surplus en reste chez nous…).

Placer au frais, recouvert de papier aluminium jusqu’au moment de le sortir, 5 min avant de servir.


Prépaer la compotée de pêches :

Découper les pêches en morceaux et en retirer la peau. Les placer dans une casserole avec l’équivalent d’un verre d’eau et la cassonade, laisser cuire 15/20 min. Passer au mixeur, laisser refroidir et placer au frais.

 

Ultimes conseils :

Bien penser à recouvrir le cheesecake d’une feuille de papier aluminium avant de l’enfourner, nul besoin de la fixer, le but étant de ne pas obtenir de gâteau boursoufflé.

Laisser le gâteau dans son moule jusqu’au moment de servir : à ce moment-là, déclipser  doucement le moule et tirer délicatement la feuille de papier de cuisson afin d’amener le gâteau dans un plat de service, puis maintenir le gâteau d’une main et tirer doucement sur la feuille de papier de cuisson afin de la retirer.

Bien attendre au minimum une journée complète ( et c’est le minimum, croyez-le) avant de déguster.

 Servir accompagné d'un trait de compote de pêche, et... la laisser à portée de main des convives car l'alliance de ce gâteau et de la pêche est vraiment sympa, on risque de vous en redemander...

 

 

IMG_106022