The kitchen factory

dimanche 23 septembre 2012

056 Cheese naans apéro !

« Cheese Naans » lorsqu’on entend cela, tout de suite… amateurs de gastronomie indienne oblige, comment dire…  c’est un peu comme de dire «fraise tagada » à deux enfants…

Nous nous sommes essayés à de multiples recettes et avons finalement trouvé notre équilibre avec celle-ci, un soir où nous cuisinions à 6 mains, avec la soeurette de Tamarin… Lorsqu’on fait des cheese naans, le même scénario se répète systématiquement : ni une ni deux, ils n’ont pas le temps de refroidir, on les mange trop vite. Alors nous est venue l’idée de faire de mini cheese naans, de cette manière, en faisant plusieurs fournées, nous sommes plus raisonnables…

Ces mini cheese naans sont parfaits pour l’apéro, seuls, ou accompagnés de chutney et, bien entendu, pour accompagner un plat indien. Il ne remplaceront bien sûr jamais les cheese naans préparés dans un vrai four du tandoor mais en sont des substituts tout à fait acceptables ;) Ils ont un coté peut être plus brioché que les cheese naans authentiques et cela fait partie de leur charme ...

Pour les concevoir, nous avons utilisé des verres en guise d’emporte-pièces car les nôtres nous semblaient trop petits ou trop larges de diamètre. Nécessairement, à la fin de cette opération, il nous reste des chutes, nous vous conseillons de les utiliser telles quelles, c’est devenu notre péché mignon de fin de session cheese naans : elles ont une forme fine et allongée qui rend la chose croustillante, c’est super bon !

 Tamarin & Curcuma

 

 

Cheese naans apéro 

 

 

P7186762

 

Préparation : 15 min

Repos : 3 heures

Cuisson : 2 min + 2 min

 

Ingrédients :

Pour environ 20 petits naans :

300 g de farine

10 g de levure de boulanger

3 cuil. à s. de yaourt brassé nature

3 cuil. à s. d’huile d’olive

½ cuil. à c. de sel

1 pincée de sel

10 petits carrés de kiri

 

Préparation :

Remplir un verre à moitié d’eau tiède et y dissoudre la levure. Placer dans un endroit chaud une petite dizaine de minutes.

Pendant ce temps, mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure. Ajouter le yaourt, l’huile et 4 cuillerées à soupe d’eau tiède.

Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien souple.

Former une boule, l’enduire d’huile d’olive au pinceau et la laisser reposer sous un torchon propre environ 3 heures : la pâte doit doubler de volume.

Penser à sortir les petits carrés de Kiri une bonne heure au préalable de manière à se ce qu’il se tartinent plus facilement ensuite.

Prélever un quart de la pâte et l’abaisser sur un plan de travail fariné, sous la forme d’un rectangle. Mentalement, diviser le rectangle en deux parties, à l’horizontale : une partie haute et une partie basse. Tartiner de kiri la partie basse du rectangle puis refermer celui-ci grâce à la partie haute. A l’aide d’un verre ou bien d’un emporte pièces classique, découper des disques. ( conserver les chutes !!)

Préchauffer une poêle antiadhésive

Lorsque la poêle est bien chaude faire chauffer ces premiers naans environ 2 min de chaque coté :  lorsque de belles tâches fauves sont apparues de chaque coté, le naan est prêt !

Procéder de même avec le reste de pâte.

 

 

        P7186764   P7186761

 

*****************************

Posté par Tamarin-Curcuma à 14:03 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


samedi 15 septembre 2012

# 1. Les petits plateaux bleus de Mum Dim Sum…

Bienvenue chez Mum Dim Sum…

 

 

P9137042

 

Lorsque nous avons entendu parler de cet endroit, le concept nous a tout de suite séduits : des Dim Sum, oui, mais vraiment frais, des saveurs originales et tout cela à emporter ou à consommer sur place. Et cette conception de l’endroit et du principe a suffi à nous faire courir sur place,  très enthousiasmés par l’idée. Eh bien, voyez-vous, nous avons été soufflés !

 

 

P9137037

Par l’endroit d’abord, le cadre, vraiment contemporain et tout simple à la fois, façon petite cantine citadine bien lookée, on s’assoit sur de hauts tabourets déco et sur notre droite, les petites mains entourées de paniers vapeur, s’activent silencieusement : on s’y sent tout de suite à l’aise.

 

Mais comme le lieu ne fait pas tout, bien au contraire, souvent, il faut dire que chez Mum Dim Sum, on se sent vraiment accueilli, l’ambiance y est très conviviale et le service et la gestion des commandes à emporter se fait calmement, ce qui est vraiment agréable.

Enfin, et c’est bien là la cerise sur le gâteau, les Dim Sum sont fabuleux  et nous ne nous sommes pas faits prier pour en tester un certain nombre pour pouvoir vous en parler bien entendu…

 

 

 

Au menu donc, des compositions tout en finesse du point de vue des saveurs : DIM SUM « Hakao Crevette » oui, mais avec du bambou et de la coriandre dedans, DIM SUM « Poulet Shitaké Gimgembre » sublime association,  DIM SUM « Bœuf Citronnelle » très chouette aussi, DIM SUM « Saumon Kaffir » oh celui là, on a envie de dire que c’est un spécial fille et le DIM SUM légumes, végétarien, qui n’a rien à envier aux autres car il est vraiment intéressant autant point de vue goût que point de vue texture…  Restaient le DIM SUM ‘ Porc au 5 épices » et le DIM SUM de la semaine… que nous n’avons pas encore testés, nous les gardons sous le coude pour la prochaine fois… Ce soir ? Demain ? Lundi ? très bientôt en tout cas !

 

 

     P9137046   P9137048

 

Parallèlement à cela, nous avons testé le riz maison qui est assez sympa ( comprenez : Riz Thaï parfumé à la fleur de lotus, sauce soja, Shitake, Ciboule Thaï… rien que ça ), mais nous avons un petit coup de cœur pour la salade maison, toute simple, mais vraiment chouette, nous ne vous en diront pas plus… Chaque petit panier contient 3 pièces, comptez entre 4,70E et 4,90E par panier, on en prend en moyenne 3 par personne avec un « riz maison » ou une « salade maison » (2,50E) avec un boisson, on s’en tire pour moins de 20 euros par personne et on passe vraiment un bon moment…

 

  

    P9137049   P9137050

 

L'info du moment : pour le mois de septembre, on vous remet un petit bracelet en ruban bleu nuit lors de votre premier passage qui vous offre une réduction de 15% sur votre prochaine addition. 

Alors, le mode d’emploi,  vous commandez vos DIM SUM directement, puis vous allez vous installer en salle ; une petite dizaine de minutes plus tard, l’on vous apporte sur un petit plateau bleu vos paniers vapeurs… Enjoy !

 

P9137060

MUM DIM SUM

14 Boulevard de Courcelles

75017 Métro Villiers

Site web : http://www.mumdimsum.com/

 

********************

samedi 8 septembre 2012

055 Merveilleux fondant très fondant sans oeufs

Une petite recette à avoir dans son carnet pour les éventuelles envies de gâteau lorsque vous n’avez plus d’œufs en réserve ou bien si vous souhaitez faire plaisir à une personne allergique aux œufs.

Ce gâteau était excellent, ( le lendemain, je reviens là-dessus dans une minute) mais, avec le recul, je pense qu’il aurait été encore meilleur avec des zestes d’orange ajoutés à la préparation…

Point de vue texture/résultat, comme pour tous les fondants, le gâteau est sans conteste bien meilleur si vous le préparez le matin pour le soir ou la fin d’après-midi ou mieux encore, la veille pour le lendemain. Un vrai fondant, donc, et si on ne vous dit pas qu’il n’y pas d’œufs dedans, on n’y voit que du feu…

 Curcuma

 

 

Merveilleux fondant très fondant sans oeufs

 

 

P7076746

 

 

 

Préparation : 10 min

Cuisson : 12 min

 

Ingrédients : 

200 g de chocolat

150 g de sure

150 ml de lait

150 g de beurre

100 g de farine

50 g de Maïzena

2 cuil à c. de cacao

2 cuil. à c. de poudre d’amandes

 

Préparation : 

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Ajouter progressivement le sucre, puis le lait. Par ailleurs, mélanger la Maïzena, la farine, la poudre de cacao et la poudre d’amandes puis ajouter cet ensemble petit à petit au premier mélange.

Beurrer  et fariner légèrement le moule et enfourner environ 12 minutes selon le four.

Laisser refroidir à température ambiante, puis recouvrir de papier alu et placer au frais jusqu’au lendemain.

 

 

 

P7076742

 

 

********************

Posté par Tamarin-Curcuma à 07:10 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 3 septembre 2012

054 Muffins aux souvenirs d'été

Qu’on veuille bien le reconnaître ou non, mis à part pour quelques chanceux qui auront eu la bonne idée de prendre le large en septembre… ça y est, c’est la rentrée… Et Paris s’éveille de nouveau retrouvant ses allures de fourmilière et le rythme effréné des intervalles entre ses métros.  Et c’est pour nous l’occasion de nous remettre au diapason de nous éveiller doucement ici aussi.

L’école buissonnière, c’est bon un temps mais, nous devons l’avouer… notre activité de blogueurs en herbe nous manquait terriblement ! Nous avons pour résolution de poster chaque mois au moins 4 recettes et d’ouvrir une nouvelle rubrique «  l’adresse du mois » où nous  partagerons nos repères parisiens… Certains railleront en disant que nous sommes bien loin de nos ambitions de départ et nous ne pouvons que l’admettre humblement… 2012 est une année à rebondissements ;)

Pour renouer avec nos recettes, en voici une comme on les aime, toute simple et ultra pratique : l’équilibre entre les aliments secs et humides est parfait ce qui en fait une recette inratable. Ces muffins sont parfaits pour le brunch, en guise d’entrée ou de repas léger accompagnés d’une salade mais aussi à glisser dans votre lunch box. Nous les préférons bien froids car toutes les saveurs de l’été s’en dégagent bien mieux…

 Tamarin & Curcuma

 

Muffins aux souvenirs d’été

 

 

P8267028

 

 

Préparation : 10 min

Cuisson : 15 min

 

Ingrédients :

3 œufs

150 g de farine

5 cl d’huile neutre

3 cl d’huile d’olive

10 cl de lait

10 g de parmesan

1 cuil. à s. de basilic

1 cuil. à s. de coriandre

1 belle tomate fraîche type Roma

10 olives noires dénoyautées

30 g de feta émiettée

1 sachet de levure

Deux tours de poivre

 

Matériel :

Papier sulfurisé

Moules à muffins

 

Préparation :

Dans un grand saladier, battre les œufs en omelette et ajouter la moitié de la farine mélangée à la levure en remuant bien. Incorporer, petit à petit les deux huiles et le lait.

Ajouter la farine restante et bien remuer. Incorporer ensuite dans cet ordre : le parmesan,  les olives dénoyautée et découpées en petits disques très fins, la feta les herbes fraîches et enfin la tomate découpée minutieusement en petits dés. Poivrer.

Chemiser les moules à muffins de papier sulfurisé et les remplir de préparation aux trois quarts. Enfourner 15 min environ, les muffins doivent être bien dorés.

 

 

P8267031

 

Conseil :

Ils sont très bons chauds mais bien meilleurs froids : les placer sur une assiette à température ambiante le temps de les laisser refroidir puis les placer au frais, protégés par de l’alu.

 

 

 

P8267022B

 

********************

 

Posté par Tamarin-Curcuma à 07:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 29 juin 2012

053 Scones rustiques aux fraises

On nous dit que le beau temps, en fonction des orages ou autres éventuels caprices du ciel, ça y est, c’est déjà fini… ? Non. Non, nous ne pleurerons pas sur ce soupçon d’été de 48 heures qui se dissipe sur la ville. Non. Nous on préfère se faire un grand brunch de consolation dimanche et ; pour vous inciter à en faire de même, on partage avec vous une recette digne de ce nom. Si avec tout ça le soleil ne décide pas de rester ... :) 

Cette idée recette, nous l’avions vu passer sur le joli site de smitten kitchen que nous aimons beaucoup beaucoup pour sa fraîcheur et ses belles photos. Ce qui nous avait plu dans cette recette, c’était qu’elle ne dénaturerait pas la fraise mais au contraire la mettait bien en valeur.

On a souvent tendance à manger, accommoder, cuisiner les fraises crues, car, disons-le, elles sont irrésistibles et se suffisent à elles-mêmes. Pour autant, cuites, elles révèlent toute leur subtilité et leur acidité et nous, ben on aime beaucoup !

Alors voilà, on a repris la recette de Déb mais, après quelques essais, nous l’avons accommodée à notre sauce : pour nous, qui dit scones dit Buttermilk (ou lait fermenté mais en anglais, avouez que c’est plus sexy) et nous y avons ajouté un peu de poudre de noisettes, qui apporte un vrai vrai plus et un soupçon de pignons de pin hachés et croyez-le… ça déménage ! Nous avons utilisé des fraises Gariguettes car elles sont petites : nous nous sommes amusés à glisser les plus petites entières dans la pâte et avons coupé en deux les plus grosses. Ainsi,on obtient l’équilibre parfait pour qui aime les goûts un peu rustiques ; ou qui s’est mis en quête d’authenticité : une texture bien moelleuse grâce au buttermilk, l’arôme des fraises, ajoutées telles quelles  à la préparation est sublimé par la légère touche de noisette et les pignons mais surtout par la faible présence de sucre dans la recette : tout est dans le produit, on ne vient donc pas le dénaturer.

… et autant dire qu’au brunch aussi bien visuellement que pour le goût… ça en jette !!

Alors certains nous demanderont sûrement comment les conserver, combien de jours etc… car c’est la grande question qui se pose avec les scones ; mais nous n’avons pas la réponse : cette recette a été réalisée 3 fois, tout a été intégralement dévoré à chaque fois…

 Tamarin et Curcuma

 

 

Scones rustiques aux fraises 

 

P6276663

 

 

Pour 20 scones selon leur taille

 

Préparation : 25 min

Cuisson : 10-12 min selon leur taille

 

Ingrédients :

280 g de farine

11 g de levure

135 g de butter milk (lait fermenté)

1 barquette de fraises (Gariguettes)

3 cuil à café bien bombées de poudre de noisettes

2 petites poignées de pignons de pin.

 

Matériel :

Un emporte-pièce rond ou à défaut un verre

Papier sulfurisé

Un rouleau à pâtisserie

Une râpe ou un économe

Un batteur électrique

 

Préparation :


Préchauffer le four à 220°C

Dans un grand saladier, mélanger la farine, la levure, la poudre de noisette, les pignons préalablement hachés finement au couteau et le sucre.

 

A l’aide d’une râpe ( du côté des grands trous) ou d’un économe, détailler le beurre en tagliatelles ( cf image ci-près) au-dessus du saladier.

Avec le batteur électrique, bien mélanger de manière à bien répartir les ingrédients (le résultat ressemble à du sable légèrement mouillé).

Laver puis équeuter les fraises : garder les plus petites telles quelles et couper en deux ou quatre les plus grandes.

 

         P6276655++    P6276637

 

Ajouter alors les fraises et le buttermilk.

Attention : mélanger à présent à l’aide d’une spatule en bois, délicatement, de haut en bas, de manière à ne pas abîmer les fruits. Le mélange est alors assez compact : il est important de na pas chercher à trop pétrir la pâte ( idem que pour des sconesclassiques, mais là encore moins car sinon on écrase de trop les fraises et c’est la catastrophe ).

 

Chemiser la plaque du four de papier sulfurisé.

Saupoudrer le plan de travail de farine.

Prélever un peu de pâte, lui faire faire un aller-retour sur le plan de travail ( ne pas hésiter à ajouter un peu de farine si besoin est).

Avec le rouleau à pâtisserie, abaisser très légèrement la pâte, de manière à avoir une épaisseur assez homogène et prélever les scones à l’emporte-pièce.

Enfourner ;

Réunir à nouveau un peu de pâte avec les chutes et procéder de la même manière jusqu’à ce qu’il n’en reste plus 

 

 

 

P6276676

 


Conseils :

Attention, le beurre doit être bien bien froid

Les fraises, réunies en boule, puis doucettement aplaties vont rendre du jus : pour éviter que cela ne colle et ne nuise à la belle forme de vos scones, n’hésitez pas à ajouter un peu de farine sur le plan de travail et à frotter le rouleau de temps à autre avec de la farine.

 

     P6276674      P6276675

 

**********

Posté par Tamarin-Curcuma à 07:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


jeudi 7 juin 2012

052 Chic Cheesecake d'anniversaire au champagne et aux fraises

La longue histoire du Chic Cheesecake au champagne...

L’histoire… l’année dernière, 5 juin 2011, ma petite sœur fêtait ses 20 ans ici, en France tandis que je foulais le sol indonésien… Très frustrée de ne pas être présente en ce jour important, je me suis promis de lui offrir un gâteau d’anniversaire et une fête sans précédent pour ses 21 bougies.

D’ aussi loin que je m’en souvienne, le gâteau d’anniv tradi pour ma sœur, deux fois sur trois, ça a toujours été le fraisier : en effet, au départ, c’est son gâteau préféré mais j’ai cru sentir un sentiment assez paradoxal : une certaine lassitude bien compréhensible la fois dernière (2010) mêlée pour autant d’un certain entrain : ma sœur adore les fraises et à peu près tout ce qui constitue ce gâteau...  

En imaginant le gâteau parfait pour son anniversaire, deux idées me sont venues : d’abord un entremets trois couleurs : matcha, yahourt, fraise-framboise avec topping en rosace de chocolat. Sympa… Je l’ai gardé deux semaines en tête avant d’imaginé un dessert un peu plus osé : ce cheesecake au champagne, un peu fou qui déborde de fraises et de biscuits tout roses de Reims… La seconde idée aura eu le dessus sur la première car je l’ai trouvée plus rock, à condition de supprimer les biscuits Roses de Reims ;) …

Bon je dois au départ confesser que si bien des desserts ont été élaborés dans mon esprit, peu d’entre eux étaient des cheesecakes et vraiment, je ne suis absolument pas une pro en la matière… alors inventer mon cheesecake à moi ?! Pure folie ! Mais… mon Tamarin a volé à mon secours : quand Tamarin est dans la cuisine : tout ne peut que bien se passer et tout s’est très bien passé et je suis finalement très contente du résultat ! 


Voilà pour l’histoire de ce cheesecake d’anniversaire… Il s’agit très certainement de la recette qui remporte le prix des pires photos…  Le gâteau a en effet été servi tard … Très tard… et les photos prises en cachette dans la cuisine avec un téléphone portable...

Curcuma… et Tamarin !!

 

 

Chic cheesecake d’anniversaire au champagne et aux fraises

 


P6056617

 


Essais :

 

Avec Tamarin, nous avons fait un premier essai dans la semaine : gâteau d’anniv oblige, nous n’allions tout de même pas improviser sans filet pour le jour J… Alors verdict : celui-ci était sans les fraises, mais tous les goûteurs de la combine l’ont apprécié à une chose près : je n’ai absolument pas l’habitude de manipuler des feuilles de gélatine, ni l’agar agar… j’ai finalement choisi la première option mais que j’ai très mal dosé : le résultat est esthétique mais vraiment pas terrible, de peur que cela ne prenne pas .. j’en ai ajouté… Aïe… je sais … grossière erreur ! Mais bon : pas de catastrophe non plus, étant donné que j’avais prévu une couche assez fine et que … rappelons-le… c’est notre gâteau d’essai !

Autre petite déception, on ne sent pas vraiment le champagne, alors théoriquement, si nous réussissons le miroir parfumé au champagne, nous le sentirons plus. Et… finalement, cela donne au gâteau un petit goût très très sympa et indescriptible : c’est peut-être là tout le chic de ce cheesecake à l’ingrédient secret (dixit kung fu Panda...) ;)

                      P5296598      P5296601


Cependant, le biscuit en Oréo pour le coté apporte un vrai « plus » esthétique, il donne du chic au gâteau et une petite touche très sympa point de vue goût, bien que nous ne soyons pas fans au départ. Et le biscuit du dessous en Langue de chat fonctionne très bien aussi autant du point de vue du goût que de la texture.

Bilan : les modifications à apporter au gâteau final :

Un demi verre à vin de champagne supplémentaire à ajouter à l’appareil à cheesecake pour lui apporter plus de légèreté et un petit goût de champagne plus prononcé.

Moins de feuilles de gélatine pour le miroir qui sera d’ailleurs recouvert de fraises…



Ingrédients :

Pour le biscuit :

170g de biscuits langues de chat

80 g de biscuits Oréo ( seulement le poids des disques, sans la garniture )

75 g de beurre

 

Pour le cheesecake :

750 g de philadelphia

1 yaourt nature brassé

4 œufs

3 cuil. à soupe de cassonade

2,5 verres à vin de champagne + 3 cuil à soupe de sucre.

 

Décoration du cheesecake :

10 fraises environ

1,5 feuille de gélatine

½ verre de champagne

½ verre d’eau

1 cuil à soupe de sucre

(1 goutte de colorant jaune)

(1 goutte de colorant rouge)

 

Pour la compotée de pêches :

5-6 petites pêches

2 cuil à soupe de cassonade

 

Matériel :

Moule à charnière

Papier sulfurisé

Papier aluminium

Un mixeur

Un pinceau

 

IMG_105402

 

Préparation :

J – 2 : Préparer le biscuit et l’appareil à cheesecake

(sortir les ingrédients de l’appareil à cheesecake pendant la préparation du biscuit.)


Préparation du biscuit :

Préparer le moule : défaire le fond du moule à charnière, y placer un rectangle de papier sulfurisé, remboîter le moule de manière à laisser dépasser au moins un centimètre de papier  (pour faciliter le démoulage le jour J). Beurrer très légèrement les bords du moule.

Faire fondre la moitié du beurre.

Dans le bol du mixeur, placer les biscuits « langue de chat », préalablement coupés en deux, mixer en poudre relativement fine. Ajouter le beurre fondu tout en mixant à nouveau. Retirer du bol et réserver.

Faire fondre la seconde moitié de beurre.

Dans le bol du mixeur, placer les biscuits « Oréo», préalablement coupés en deux, mixer en poudre relativement fine. Ajouter le beurre fondu tout en mixant à nouveau. Retirer du bol et réserver.

Dans le fond du moule, verser les miettes de biscuits « langues de chat ». A l’aide d’un verre, bien aplatir et répartir le biscuit sur l’ensemble du fond et de manière homogène : il faut faire en sorte d’obtenir une épaisseur relativement similaire.

Il reste à présent les côtés du moule à garnir de miettes de biscuits Oreo : prendre un peu de miettes dans la main et chercher à les coller à la paroi du moule, en le tournant , petit à petit au fur et à mesure.

( C’est la partie la plus difficile dans la réalisation de ce gâteau, en tout cas pour nous… alors deux conseils : ne pas s’inquiéter si un peu de miettes noires tombent sur le fond beige, au contraire, le résultat n’en sera pas altéré. Ne pas chercher à faire une couche épaisse : avec une couche fine cela fonctionne très bien ! )

Placer le moule au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 160°C

 

Préparation de l’appareil à cheesecake :

Dans une petite casserole, porter à ébullition le champagne et le sucre. Laisser tiédir.

Dans un grand saladier, fouetter le Philadelphia avec le yaourt nature et la cassonade puis ajouter un à un les œufs. Intégrer ensuite, petit à petit le champagne.

 

Sortir le moule du réfrigérateur et y verser l’appareil à cheesecake. Gratter le biscuit qui dépasse sur les bords, de manière à le faire tomber joliment tout autour du cheesecake.

Recouvrir de papier aluminium ( de manière à obtenir un gâteau lisse ) et enfourner avec précaution 1 heure.  Attention : Une fois le temps de cuisson terminé, bien laisser le gâteau dans le four éteint jusqu’à complet refroidissement.  Le laisser dans son moule. Placer ensuite au réfrigérateur jusqu’au jour J.

 

P6056618

 

Jour J : Préparer la décoration et la compotée de pêches

Au moins 2 heures avant de servir :


Préparer la décoration :

Verser l’eau et le champagne dans une petite casserole, ajouter le sucre et porter à ébullition.

Pendant ce temps faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide (environ 5 min). Retirer le mélange eau/sucre/champagne du feu et laisser refroidir quelques instants : le mélange doit être chaud, mais pas brûlant pour autant. Verser alors une goutte de colorant alimentaire jaune puis une goutte de colorant rouge, bien mélanger ( facultatif). Ajouter enfin la gélatine, bien mélanger de manière à la dissoudre de façon uniforme puis laisser reposer.

Rincer les fraises avec leur « petit chapeau vert », les égoutter, retirer le pédoncule et les émincer très finement à l’aide d’un couteau.

Sortir le gâteau, toujours dans son moule à charnières et disposer les fraises sur le dessus.

Une fois les fraises disposées, à l’aide d’un pinceau, répartir la préparation à la gélatine encore très fluide, ne pas recouvrir entièrement le gâteau de préparation, la répartir avec précaution et parcimonie ( il y a eu un peu de surplus en reste chez nous…).

Placer au frais, recouvert de papier aluminium jusqu’au moment de le sortir, 5 min avant de servir.


Prépaer la compotée de pêches :

Découper les pêches en morceaux et en retirer la peau. Les placer dans une casserole avec l’équivalent d’un verre d’eau et la cassonade, laisser cuire 15/20 min. Passer au mixeur, laisser refroidir et placer au frais.

 

Ultimes conseils :

Bien penser à recouvrir le cheesecake d’une feuille de papier aluminium avant de l’enfourner, nul besoin de la fixer, le but étant de ne pas obtenir de gâteau boursoufflé.

Laisser le gâteau dans son moule jusqu’au moment de servir : à ce moment-là, déclipser  doucement le moule et tirer délicatement la feuille de papier de cuisson afin d’amener le gâteau dans un plat de service, puis maintenir le gâteau d’une main et tirer doucement sur la feuille de papier de cuisson afin de la retirer.

Bien attendre au minimum une journée complète ( et c’est le minimum, croyez-le) avant de déguster.

 Servir accompagné d'un trait de compote de pêche, et... la laisser à portée de main des convives car l'alliance de ce gâteau et de la pêche est vraiment sympa, on risque de vous en redemander...

 

 

IMG_106022

Posté par Tamarin-Curcuma à 14:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 25 mai 2012

049-051 Ooh my box ! Volume 1

Avec ce soleil qui envahit la ville, plus question de penser aux soupes, plats chauds et réconfortants. Non ! Ce dont on a envie en ce moment c’est de salade : de mettre un peu de couleurs et surtout de fraîcheur dans nos lunch box et de diner léger en pensant à l’été qui approche doucement. Mais on ne veut pas pour autant des salades sans âme du commerce ni mourir de faim toute la journée pour avoir opté pour notre "petite salade"...

 Le printemps a toujours le don de m’inspirer énormément en matière de salades, les années précédentes, nous n’avions pas de blog et n’ayant pas pour habitude de noter ce type de recette (contrairement à mes trésors en pâtisserie), chaque année j’oublie un peu donc je change, j’innove, je pars en quête de nouvelles idées… Mais à présent : plus question d’oublier quoi que ce soit !  voilà l'objectif de ce post : vous donner des idées pour changer un peu et me servir de post it !

C’est pour cela qu’aujourd’hui, après les avoir étudiées avec application cette semaine, je vous propose ma it-list de salades qui changent réalisées ces derniers jours, d’autres suivront, soyez-en avisés !

Au niveau des proportions, chaque salade est prévue pour un petit saladier… 

Alors, le bilan :

Ce qu’on aimé dans la salade de tomates géantes aux accents italiens, je crois que la réponse est dans le titre choisi ;) ! En imaginant cette salade, l’idée m’est venue d’utiliser le basilic non pas comme aromate, mais comme feuille de salade et je crois que c’est ce que je préfère dans cette salade ! En revanche, côté pratique, il faut avoir un peu de temps devant soi malgré tout car c’est une salade qui demande un peu d’amour et d’attention à la préparation… mais le jeu en vaut la chandelle !

Ce qu’on aimé dans la salade douce et fraîche, c’est la douceur en bouche qu’apporte la semoule fine, cela donne un effet aérien, hyper léger et vraiment sympa qui vient contraster avec le croquant des radis et du concombre… un petite bombe cette salade!

Ce qu’on a aimé dans la salade craquante de quinoa et féta, c’est son coté addictif : on finirait le saladier avant même de le poser sur la table ! Cette salade est très légère et pour autant elle est nourrissante, l’assaisonnement est tout simple … enfin ça change vraiment et c’est tout simple…

Bonne fin de semaine à toutes et tous,

Curcuma.

 

 

Salade de tomates géantes aux accents italiens

 

 

P52465702

 

 

Ingrédients :

6 grosses tomates cocktail

6/7 champignons de Paris

8 mini boules de mozzarella

½ courgette

10 grandes feuilles de basilic

Huile d’olive / sel / poivre

Un tout petit peu de farine

 

Préparation :

Emincer courgette et champignons et les placer dans deux bols distincts : saupoudrer une belle pincée de farine au-dessus de chaque bol et bien répartir la farine.

Faire chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle et y faire revenir une petite dizaine de minutes les courgettes, attention : ne pas saler. Retirer les courgettes, les réserver et placer les champignons dans cette même poêle et les faire revenir de la même manière, en salant à votre goût cette fois-ci. Réserver les champignons.

Laver les feuilles de basilic et les essorer avec du papier absorbant, couper les tomates cerises en deux, inciser les petits boules de mozzarella et placer le tout ensemble dans un saladier. Ajouter les courgettes et les champignons refroidis, un filet d’huile d’olive, saler, poivrer, bien mélanger et placer au frais.

 

Conseil :

Variante : ne pas hésiter à ajouter de l’aubergine, du jambon de parme…

 

 

Salade douce et fraîche de semoule fine

 

 P5246578

 


Ingrédients :

1 demi verre de semoule fine

6 radis roses

6 tomates cocktail ou à défaut 8 petites tomates cerises

1 quart de concombre

½ botte de coriandre

½ botte de menthe

Le jus d’un demi citron

1 cuil à soupe d’huile d’olive + une autre pour la préparation de la semoule

1 cuil à soupe d’huile végétale

1 cuil à soupe de vinaigre de cidre

Sel/poivre

 

Préparation :

Commencer par préparer la semoule : porter à ébullition 20 cl d’eau salée. Retirer du feu et ajouter 1 cuil. à soupe d’huile d’olive. Verser la semoule et la laisser absorber toute l’eau ; réserver.

Laver et découper en tranches très fines (limite carpaccio) les radis. Eplucher le quart de concombre, le couper en deux, retirer la partie du milieu et le détailler en tous petits cubes. Laver les tomates et les couper en deux.

Préparer la vinaigrette : dans un petit saladier, verser les huiles et le vinaigre, saler et poivrer selon son goût. Passer au mixeur les herbes fraîches ( à défaut vous pouvez tout aussi bien utiliser des herbes surgelées ou choisir  de les ciseler grossièrement comme sur la photo) et les ajouter à cette vinaigrette.

Déposer les tomates, radis et concombre dans le saladier, bien mélanger et ajouter la semoule avant de mélanger de nouveau. Couvrir le saladier d’un film alimentaire et placer au frais au minimum 20min.

Au moment de servir ( ou de transvaser dans sa lunch box) ajouter le jus d’un demi citron et bien mélanger.

 

Conseil :

Varier les plaisirs en fonction de ce que l’on a sous la main : ajouter de la feta, des oignons nouveaux ( parties vertes et blanches) …

 

 

Salade craquante de quinoa rouge et féta

 

 

P5236562



Ingrédients :

1 verre de quinoa rouge

¼ de morceau de feta

½ bouquet de coriandre

Le jus d’un ½ citron

2 cuil. à soupe d’huile d’olive

Poivre des 5 baies/ sel

 

Préparation :

Faire cuire les graines de quinoa comme indiqué sur l’emballage ( généralement à l’eau, environ 20 min ). Pendant ce temps , au fond d’un saladier, préparer l’assaisonnement : mélanger l’huile d’olive, le citron, le sel et le poivre.

Effeuiller la coriandre, la passer au mixeur et l’ajouter au mélange huile d’olive-citron.

Lorsque les graines sont cuites ( le grain a libéré son petit germe blanc ), égoutter et laisser refroidir quelques minutes.

Mélanger ensuite le quinoa à l’assaisonnement puis ajouter la feta émiettée et mélanger de nouveau.

Placer au frais au moins 15 min. Si nécessaire, ajouter un filet de citron avant de servir ( ou prévoir une petite rondelle de citron pour sa lunch box ).

 

 


                                    P5236562     P5246571      P5246579

 

 

Alors… laquelle choisissez-vous … ?

 

 

Posté par Tamarin-Curcuma à 10:24 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 19 mai 2012

048 Shortbreads parfumés au jasmin

 

Cette recette, nous l’avions vue passer sur le blog d’Hervé, qui, lui-même, la tirait de l’ouvrage «Mes petits gâteaux» de Bérangère Abraham aujourd’hui en pole position dans notre wish list de bouquins de cuisine côté sucré…

Je suis tout à fait folle de thé au jasmin, je me dois bien de l’admettre : j’en bois tous les jours, je ne peux résister à tester 50 grammes d’une variété nouvelle ou d’une subtile association incluant cet ingrédient, magique à mes yeux… Par ailleurs, j’aime beaucoup l’idée de la cuisine au thé qui promet tant de subtilités  bien qu’encore peu explorée chez nous. Enfin, lorsqu’une recette apparaît sur le blog d’Hervé, je sais que je peux y aller les yeux fermés … et, je me dois d’ajouter que notre liste «  à faire » récoltée çà et là et depuis quelques mois maintenant ne fait que s’agrandir, nous l’avons organisée par entrée thématique tant la liste est longue, alors plus question d’y ajouter une recette de plus !

Le choix du thé au jasmin pour ces petits biscuits est vraiment approprié, mais je suis convaincue que tout autre thé très parfumé se serait accordé à merveille, alors certains souhaitent se lancer dans d’autres associations, j’attends vos retours sur vos expérimentations !

Pour vous parler plus de la recette, la fois dernière, lorsque je vous présentais nos petits sablés à la confiture, je disais : un jeu d’enfants ! A croire que nous aimons nous lover dans cette simplicité enfantine en ce moment… Je remarque d’autant plus que mes envies vont de plus en plus vers le sucré ces derniers et qu’il va falloir se ressaisir vite, très vite ! (Et ce malgré le flot d’anniversaires qui se profilent à l’horizon )

En ce qui concerne mes petites fantaisies concernant cette recette, au cours de ses ultimes recommandations relatives à la réalisation de ces délicieux gâteaux, Hervé insiste sur l’importance de mixer très finement le thé à incorporer à la pâte. Pour ma part, j’ai pris le parti de les mixer assez grossièrement, car ayant déjà fait l’expérience de ce type de petits gâteaux riches en particules de thé, j’avais beaucoup apprécié cela. J’ai également choisi de réaliser des biscuits plus dodus que d’habitude, de privilégier le côté gourmand au croquant. Si vous pensez les préférer plus fins, allez jeter un coup d’œil chez Hervé (ici).

Je me dois de préciser également que si la petite touche de cassonade sur le dessus est un vrai petit plus, elle n’en est pas pour autant indispensable, aussi, j’avais de mon coté pensé à ceux pour lesquels le sucre est un faux-ami et supprimé cet élément de certains biscuits en ce sens, ils n’en n’étaient pas moins bons !

Si vous optez pour de plus gros gâteaux, n’hésitez pas à doubler les proportions afin d’obtenir plus de biscuits : j’ai obtenu 12 biscuits.

Apportés pour un thé en famille, avec ou sans cassonade sur le dessus, ils ont fait l’unanimité !

Bon week-end,

Curcuma

 

 

Shortbreads parfumés au jasmin

 

P5186536

 


Préparation : 15 min 

Repos 1 h

Cuisson : 15 min

 

Pour 12 biscuits :

 

Ingrédients :

150 g de farine tamisée

50 g de cassonade

100 g de beurre mou demi-sel coupé en petits dés

5 cuil. à soupe de lait entier

2 cuil. à soupe de thé au jasmin pour l'infusion

2 cuil. à soupe de thé au jasmin mixées grossièrement

Cassonade pour la finition

 

Matériel :

Papier sulfurisé

Un rouleau à pâtisserie

Un couteau

 

Préparation :

Dans une petite casserole, porter le lait à ébullition et y faire infuser deux cuillérées à soupe de thé au jasmin au moins 15 minutes.

Dans le bol du robot, mettre ensemble le beurre mou coupé en petits dés, la farine, le sucre et le thé au jasmin mixé grossièrement, bien mélanger, en peu de temps, on obtient un résultat semblable à du sable mouillé.

Filtrer le lait et l’ajouter petit à petit à la pâte tout en mélangeant. On obtient alors rapidement une boule de pâte assez lisse: la filmer et la placer au réfrigérateur une heure environ.

Préchauffer le four à 165°C

 

P5186541

 

Sortir la pâte du film et la placer sur un plan de travail légèrement fariné : au rouleau, l’abaisser en un rectangle de 1,5 cm d’épaisseur.

A l’aide d’un couteau, découper les bords et réserver les chutes . Détailler la pâte en petits rectangles d’environ 2,5 cm sur 5 cm.

Les disposer sur la plaque du four préalablement chemisée de papier sulfurisé, les piquer à la fourchette et les saupoudrer légèrement de cassonade.

Enfourner 15 minutes.

 

     P5186484  P5186547

 

 

Posté par Tamarin-Curcuma à 16:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 14 mai 2012

047 Petits sablés à la confiture

Un jeu d’enfants, je crois que Michel Olivier serait bien de cet avis ! Aujourd’hui, une petite recette toute simple, assez ludique, je veux dire par là que c’est justement tout à fait le genre de recette que l’on pourrait faire avec des enfants pour les éveiller à la cuisine : la pâte est simplissime à réaliser, elle prend ensuite la consistance d’une pâte à modeler dans laquelle on façonne de petites billes que l’on aplatit d’un coup de pouce, on y dépose une lichette de confiture avant d’enfourner et de regarder nos petits biscuits se gonfler doucement…

Pour les grands, c’est un plaisir aussi de préparer cette petite recette de biscuits sans façon et c’est bien l’occasion de la « sophistiquer » un peu en utilisant des confitures originales… Le tout, pour obtenir le petit biscuit parfait, c’est d’utiliser des confitures acidulées qui vont se marier à merveille avec la pâte : agrumes ( mélange ou bien orange, citron… à votre guise ) et fruits rouges offrent l’accord parfait ! à vous de choisir et peut être aurez-vous d’autres idées d’associations ? Les irréductibles inconditionnels savoureront tout autant leur biscuits à la fraise ou à l’abricot !

Ces petits biscuits sont idéals pour finir les confitures en route et pouvoir enfin entamer le ou les objet(s) de gourmandise fraîchement arrivés. Parfaits au goûter, pour un pique-nique ou tout autre encas sucré… On peut tout aussi bien les prendre au petit déjeuner, trempés dans le thé façon frenchie …

Très bon début de semaine à chacun,

Curcuma.


Petits sablés à la confiture

 

 

P5086459

 

 

Pour environ 40 biscuits selon leur taille


Ingrédients :

200 g de beurre ramolli

140 g de sucre glace

1 jaune d’œuf légèrement battu

90 g de petits suisses

1 bouchon d’eau de fleur d’oranger

350 g de farine tamisée

1 cuil. à café de levure chimique

1 cuil. à café de bicarbonate

De la confiture…

 

Matériel :

Papier sulfurisé

Batteur électrique

 

      P5086456    P5086454

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Au batteur, dans un grand saladier, travailler le beurre, le sucre et le jaune d’œuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Y incorporer les petits suisses puis l’eau de fleur d’oranger.

Par ailleurs, mélanger farine tamisée, levure et bicarbonate puis incorporer le tout au mélange précédent.

Laisser reposer 5 à 10 minutes de manière à ce que la pâte se raffermisse.

Détacher de petits morceaux de pâte, les rouler en boule, déposer les petites billes sur la plaque du four, préalablement recouverte de papier sulfurisé, puis les aplatir légèrement à l’aide du pouce en creusant une petite dépression y déposer une lichette de confiture et enfourner 10 à 12 minutes jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés.

A la sortie du four, laisser les sablés tiédir quelques minutes sur la plaque avant de les en retirer.

Ces biscuits se conservent 2 jours dans une boîte en métal.

 

 

P5086471

Posté par Tamarin-Curcuma à 14:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 29 avril 2012

046 Muffins chics au chocolat * by Christophe Felder

Dans la continuité de notre dernier post, nous vous proposons aujourd’hui une recette de muffins tirée du livre PATISSERIE! de Christophe Felder. Nous en profitons pour saluer de nouveau cet opus rose pétant qui traduit le génie de Felder qui a su mettre à la portée de chacun le mot « pâtisserie » au moyen d’images, de textes simples et précis. A ceux qui ne connaîtraient pas ce bouquin, il réunit le contenu des petits livres « leçons de pâtisserie » en un seul, remis au goût du jour. S’il devait n’y avoir qu’un livre de base pour en apprendre le plus possible en pâtisserie ou se perfectionner, ce serait celui-ci…  Il contient à la fois des recettes toutes simples comme celle choisie aujourd’hui tout comme des choses bien plus sophistiquées mais nous n’en dirons pas plus…

Nous avons titré « Muffins chics » car lorsque Christophe propose une recette de muffins dans son livre, ceux-ci ont incontestablement d’emblée une certaine élégance. Une framboise se cache au cœur du muffin, ainsi qu’une pointe de banane. Notre seule petite touche perso a été de ne pas suivre à la lettre la recommandation de Christophe, en ce qui concerne le nappage au chocolat : lui conseille de napper le bas du muffin, après tests et comparaison, nous préférons nettement napper le haut : plus esthétique et gourmand à nos yeux…

Nous étions assez réfractaires au départ à l’idée de mettre de la banane dans les muffins, mais le fait que cette instruction vienne de Christophe et la faible quantité demandée pour chaque muffin nous ont convaincus. Finalement, cette petite touche est très (très) discrète mais apporte pour autant un vrai plus au niveau de l’harmonie des saveurs, notamment lorsqu’on l’on choisit de les déguster encore chauds ( attention aux gourmands : nous avons dit « chauds » pas brûlants !! au moins environ 10-15 min après leur sortie du four !! )

Alors autant dire que nous les avons testés à différents moments : chauds et nappés de chocolat : une tuerie !!  et froids recouverts du glaçage durci : une tuerie !!

A vous de voir ce que vous préférez !

Tamarin & Curcuma

 

Muffins chics au chocolat

* by Christophe Felder

 

 

P4286393




Préparation : 15 min

Cuisson : 12 min

 

Pour 12 muffins

 

Ingrédients :

100g de chocolat noir à 50 ou 60% de cacao

110 g de beurre

4 œufs

150 g de sucre semoule

1 cuil. à soupe de cacao en poudre non sucré

12 framboises ( fraîches ou surgelées)

1 banane ( un quart de banane suffit )

+ un peu de beurre et de farine pour le moule

Pour la finition : 100 g de chocolat à 60 ou 70% de cacao

 

Matériel :

Moules à muffins

 

Préparation : 

Préchauffer le four à 210 °C

Découper le beurre en petits dés, hacher le chocolat grossièrement et les faire fondre ensemble au bain-marie : il faut obtenir une belle pâte, bien fluide et lisse ; le chocolat et le beurre doivent être bien fondus.

Par ailleurs, dans un saladier, casser les œufs et les recouvrir le sucre, d’abord bien mélanger au fouet, puis, toujours au fouet ou bien à l’aide d’un batteur électrique, fouettez bien énergiquement jusqu’à obtention d’un résultat bien mousseux.

Verser alors petit à petit et tout en fouettant  le chocolat sur cette préparation mousseuse.

Tamiser la farine et le cacao au-dessus du mélange au chocolat, encore une fois petit à petit, tout en mélangeant et jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Beurrer et fariner soigneusement les moules à muffins.

Rincer et égoutter délicatement les framboises dans du papier absorbant.

Avec une cuillère à soupe, déposer un peu de pâte dans le fond de chaque moule, y disposer une framboise, puis recouvrir de pâte.

 

    P4286352    P4286360

 

Découper la banane en fines tranches et les détailler en demi-lunes.

Insérer une demi-lune dans chaque muffin.

Enfourner pour 12 environ, selon la puissance de votre four.

Sortir les muffins du four, bien attendre 5 minutes avant de chercher à les démouler.  

Au moment de mettre au four la seconde fournée, préparer la finition : faire fondre au bain-marie les 100g de chocolat à 70%.

Lorsque les muffins sont bien tiédis, tremper la tête ( ou la base, à vous de choisir !) des muffins dans le chocolat fondu, bien répartir la pâte, si besoin est, à l’aide du dos d’une cuillère à soupe si par endroits elle ne s’est pas bien placée.

Attendre 5 min si vous souhaitez les déguster encore chauds ou bien placer les muffins refroidis au réfrigérateur 30 min pour laisser le chocolat prendre, puis les entreposer à température ambiante, le temps que le chocolat finisse de prendre, si vous préférez les consommer froids…

 

 

P4286378

 

Conseils :

Bien remplir les moules de la préparation de muffins : lors de notre première fournée, nous nous attendions à ce que les muffins lèvent davantage et nous nous sommes retrouvés avec des muffins assez petits et donc un peu cuits… donc bien remplir les moules aux ¾ et si, votre souhait est de faire de mini muffins, dans ce cas, réduire le temps de cuisson de 12 min à 8 min.

 

P4286400

 

Posté par Tamarin-Curcuma à 14:07 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,